Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | mercredi 24 juillet 2019

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Société Portraits de femmes

Société > Portraits de femmes

Publié mardi 13 septembre 2011 12:53 1697 Lectures

Assia Djebar : une plume de talent !

Imprimer

L’un des grands noms de la littérature algérienne, et l’une des femmes écrivaines les plus connues à travers le monde ; impossible de ne pas connaitre cette grande dame à la plume engagée, à l’esprit vif et au verbe incisif. Qu’on soit ou pas un aficionados de la littérature, le personnage en vaut le détour…

C’est en 1936 qu’elle voit le jour à Cherchell ; après son Baccalauréat et des études en Histoire, elle publie son premier roman, La soif, à l’âge de 21 ans. Entre le Maroc, l’Algérie,  la France et les Etats-Unis, elle continuera de creuser son sillon dans le monde de la littérature, tout en alternant l’enseignement de l’Histoire et de la Philosophie. Son travail sera reconnu par ses pairs, puisqu’elle est élue membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique en 1999, puis, en 2005, à la prestigieuse Académie française. Elle enseigne actuellement la littérature française aux Etats-Unis, à l’Université de New York.

Assia Djebar est connue pour des romans qui mettent en avant des idéaux et défendent des paradigmes qui animent son écriture, une façon d’être qui colle à une femme vraie, entière et combattante, tant dans la vie que dans sa façon d’écrire. Si vous vous demandez pourquoi cette dame ressent le besoin viscéral d’écrire, voici la réponse à cette question : « J’écris, comme tant d’autres femmes écrivains algériennes avec un sentiment d’urgence, contre la régression et la misogynie ». Une citation qui dépeint avec précision et force le caractère d’une femme qui ne fait pas de compromis avec ce qu’elle sent être profondément juste et en concordance avec ce en quoi elle a foi.

Son dernier roman, Nulle part dans la maison de mon père, est sorti en 2007. Quatre longues années sans avoir le plaisir de lire cette auteure hors du commun…l’attente est longue mais cela en vaut la peine !

Meriem.M