Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | lundi 20 mai 2019

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Société Portraits de femmes Brune Vs Blonde la Gigi et la kendall attitude

Société > Portraits de femmes

Publié mardi 2 août 2011 15:14 2860 Lectures

Les jeunes algériennes ont une sacrée plume !

Imprimer
Le milieu littéraire ne déroge pas à la règle générale du machisme ambiant, qui met en avant le fait que la place des femmes est à la maison . Elles n’auraient pas le talent nécessaire pour écrire ! Et le fait est que lors des salons internationaux de livres, dans les émissions spécialisées, dans les journaux ou encore dans les revues spécialisées, il est plutôt rare de trouver de jeunes écrivaines algériennes ! Un constat qui risque de changer, puisqu’il existe une réelle dynamique tant au niveau des maisons d’édition algériennes, que des femmes qui se mettent sérieusement à envisager des carrières littéraires.
L’un des exemples qui illustre le mieux cette tendance, est probablement Kaouther Adimi : à peine 24 ans, passionnée de littérature, lauréate de plusieurs concours d’écriture et auteure de son tout premier roman Les ballerines de Papicha. Après avoir fait ses classes à l’Université des langues de Bouzaréah, cette jeune femme et jeune auteure algérienne, a décidé de poursuivre ses études en Littérature en France. Ceci ne l’a pas empêché de garder un regard connaisseur sur notre société, ses tabous, ses travers et ses paradoxes qui sont en plus mis en avant avec humour, second degré et sens de la formule. Les personnages d’une famille d’un quartier populaire d’Alger, Adel, Yasmine, Sarah, Hamza, Tarek et Mouna, des voisins, les jeunes qui trainent, dos contre le mur, la nuit au bas de l’immeuble, forment les chemins qui se croisent et se séparent. Des histoires qui se dévoilent en plein jour, d’autres que l’on préfère taire par horma. Un livre d’actualité, enraciné dans la réalité et la culture algériennes. Bon moment garanti, et premier livre d’une suite que l’on espère longue à une auteure algérienne qui promet ! La preuve que les jeunes algériennes peuvent aussi avoir une sacrée plume.
Editions Barzakh, 155p, 400DA

Meriem.M