Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | lundi 20 mai 2019

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Société Portraits de femmes

Société > Portraits de femmes

Publié jeudi 21 juillet 2011 13:02 2921 Lectures

Portait d’une Working Lady : Syrine Chérif, directrice régionale de Memac Ogilvy.

Imprimer
Convaincre, susciter le désir, enfouir dans l’inconscient collectif la bonne image de marque, voilà la partie émergée d’un métier qui ne laisse pas de place au désordre : publicitaire. Memac Ogilvy Algérie est un nom qui évoquera aux initiés tout un héritage, toute une science marketing qui se met désormais au service de nos marques locales, et autres groupes internationaux. A la tête de cette filière régionale, qui comprend aussi l’espace tunisien et libyen, on trouve une femme ; Syrine Chérif, que nous rencontrons dans les locaux d’Ogilvy. 

Syrine Chérif est une femme occupée. Elle est de celles qui arrivent (ô miracle !) à jongler entre les vies qu’elles mènent. Ces vies se partagent entre les pays et les priorités, entre la famille et le travail, petits exploits au quotidien que l’on réalise, petits pieds-de-nez aux défis de la vie moderne.

Soummam, Cevital, mais aussi Président, Algerian Gulf Bank, Célia, Huawei, NANA, et autres géants confient l’image de leur marque à Ogilvy. Dans les tranchées du marketing, les équipes d’Ogilvy Algérie, portées par Syrine Chérif, ne sont pas peu fières de ravir la première place dans les concours pour représenter des projets tels que le Metro d’ Alger. Les réussites, sanctionnées à coup de Lions d’or à Cannes, se matérialisent aussi de manière moins ostentatoire, à travers par exemple la reconquête du leadership par un label national tel que Soummam, transfiguré suite aux campagnes signées Ogilvy.

Maman de deux enfants, Syrine Chérif joue son plus grand rôle au théâtre de la vie auprès des siens, en Tunisie. « Je ne raterai une fête de fin d’année à l’école pour rien au monde », il y a des occasions qui priment, des moments qui marquent, ceux que l’on garde en souvenir, ceux là, Syrine Chérif ne se résoudra jamais à les manquer, aussi importants soient les autres enjeux. « Quand je suis loin d’eux, je leur parle au téléphone comme si j’étais en leur présence. Ils peuvent me parler des petits détails de la vie quotidienne, ils savent que leur maman reste proche d’eux ». Des ponts de liaison entre les univers de Syrine Chérif existent « quand mes enfants voient un spot publicitaire d’Ogilvy, ils se disent « ça c’est maman qui l’a fait ! » ». Son autre grand amour demeure l’Algérie ; « c’est un pays qui vous prend à la gorge, qui passionne ».

L’Algérie, où le consommateur est « unique au monde ».
Il a reçu une formation théorique à la conso par les médias étrangers pendant de longues années, quand les étales cachectiques interdisaient tous travaux pratiques. Avec la stabilité et l’ouverture aux produits étrangers, l’algérien, et surtout l’algérienne, prescriptrice des courses, fait montre d’une expertise étonnante et d’une maturité certaine par rapport aux produits. « L’algérienne s’exprime, on ne la lui fait pas, elle sait ce qu’elle achète ». Ce qu’elle achète est tributaire en premier lieu du prix des produits, pouvoir d’achat oblige, chose commune à toute la zone Maghreb. Cependant, le haut de gamme hors d’atteinte demeure un formidable moteur de consommation pour les gammes inferieures. C’est le produit dernière génération qui fait dire que « tout va bien », qui assoie la crédibilité d’une marque. C’est lui, l’antidépresseur des temps modernes.

Entre boulot et famille, le chronomètre donne le la et orchestre les vies entremêlées d’une femme active. Quel est votre exutoire ? Ou est la soupape de sécurité ? En réponse, Syrine Chérif nous parle de tennis, de vélo, de gym…le sport pour se ressourcer, éliminer les toxines, déstresser et repartir de plus belle.
C’est un savant mélange, un équilibre délicat entre stratégie et créativité, une synchronisation de tous les instants entre l’émotion et le rationnel. Cette vision qu’a eu David Ogilvy il y a plusieurs décennies a bâtit un empire…quelle jolie méthode pour bâtir une vie.      

Oussama Ziouchi