Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | samedi 23 septembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Société Ma vie en Algérie

Société > Ma vie en Algérie

Publié jeudi 22 août 2013 16:18 6427 Lectures

Protester seins nus à Alger: le mouvement Femen en Algérie

Imprimer
Pour celles qui ne sauraient pas encore ce que sont les Femen, sachez qu’il s’agit d’un groupe de jeunes femmes qui s’est formé tout d’abord en Hongrie pour défendre les droits des prostituées, et qui a élargi par la suite ses revendications à la défense des droits des femmes en général, à l’écologie,… partout dans le monde.
Les Femen se sont surtout signalées par leur méthode de protestation et de revendication des plus inédites et comment dire…provocante. Les Femen se mettent seins nus, le torse recouvert d’un message de revendication, et elles crient le plus fort qu’elles peuvent pour être entendues par le public qui les entoure et par les personnalités officielles qu’elles sont venues interpelées.

Les Femen misent donc sur l’effet de surprise (voir tout à coup débouler des filles seins nus) et sur le voyeurisme des gens pour attirer l’attention des opinions publiques et des officiels de différents pays. François Hollande ou encore Vladimir ont déjà eu droit à leur protestation de Femen.

Leurs interventions, qui se passent en général en Europe et aux Etats-Unis, ont tendance à faire sourire plutôt qu’autre chose. On ne peut pas dire qu’elles aient réussi à réellement mobiliser les gens ou les autorités qu’elles disent vouloir sensibiliser. C’est tout au plus un coup d’éclairage médiatique sur certaines problématiques sociétales.

Pourtant, ce mouvement ne cesserait de se développer aux dires de leur co-présidente hongroise. Leurs apparitions dépassent aujourd’hui le cadre du monde occidental pour arriver de notre côté de la Méditerranée.

En effet, leur dernier « fait d’arme » a eu lieu en Tunisie devant le tribunal où était en train d’être jugée Amina, une Femen Tunisienne. Pour rappel, Amina avait tagué le mot « Femen » sur les murs d’un cimetière, ce qui lui valait cette comparution. Contrairement à ce qui passait jusqu’alors dans les pays non musulmans et où le public restait plutôt dubitatif et indifférent face à ces jeunes femmes aux seins nus, le public tunisien s’est montré lui très choqué et a réagi très violemment.

Les Femen, deux Françaises et une Allemande, ont été lynchées par la rue tunisienne et il a fallu l’intervention musclée des forces de police pour les sauver des mains de la population. L’intervention des Femen en Tunisie a été jugée contraire à la morale musulmane, choquante et blasphématoire. Le message qu’elles étaient venues porter a été complètement occulté, et les médias se sont concentrés sur les méthodes des Femen.

Il y a fort à parier que ces méthodes de revendication seraient accueillies encore plus froidement par des Algériens peu habitués à se mélanger avec des étrangers, et encore plus pratiquants dans leur foi que les Tunisiens. D’ailleurs, on se souvient encore de la polémique qui avait eu lieu lors du dernier Panaf’ quand des danseuses traditionnelles africaines avaient défilé, elles aussi, seins nus en plein Alger.

Les Femen à Alger, ce n’est donc pas pour demain. Mais qui sait, ce mouvement étant très imprévisible...

Par Sonya