Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | samedi 23 septembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Société Ma vie en Algérie

Société > Ma vie en Algérie

Publié dimanche 14 novembre 2010 20:32 7175 Lectures

L’algérienne fumeuse: acceptée, tolérée ou cataloguée ?

Imprimer
J’aimerais vous décrire la scène qui est à l’origine du titre de cet article : Une jeune européenne, assise sur un banc public d’Alger-centre  et fumant tranquillement sa cigarette en attendant le bus.
Non pas que le joli tableau m’ait choqué, la jeune femme ne dérangeait personne et c’est plutôt ce fait qui était surprenant ‘’elle ne dérangeait personne’’, les passants ne la dévisageaient pas, les regards ne pesaient pas sur elle, elle était acceptée.

C’est là qu’une évidence m’avait frappé, bien qu’on ait l’impression que le phénomène devient courant,  je n’avais jamais vu une algérienne fumer librement aux regards de tous. On les voit de plus en plus nombreuses,  dans les cafés et les restaurants, ou encore à la plage, s’embrumant de leur fumée et remplissant leur cendriers des mégots et des cendres de leurs cigarettes tant appréciées. C’est à croire que la cigarette au féminin est entrée dans nos mœurs.

En réalité, elles se terrent dans une micro-société, se contentent d’une pseudo tolérance contrefaite et se cachent toutes au risque de se faire jeter la pierre par nos concitoyens aux yeux sensibles, elles ne peuvent quand même pas commettre l’inconcevable crime qui viendrait ternir l’image pure de ‘’la féminité algérienne’’ et choquer nos chers compatriotes dont les esprits renient les fumeuses car pour eux, nos femmes ne fument pas sauf si elles sont de mauvaises mœurs.

On dit déjà que discuter est le passe-temps préféré des femmes, autant profiter de ce cliché pour bien le faire ! Je laisse donc le débat ouvert : l’algérienne fumeuse, acceptée, tolérée ou cataloguée ?

Hinane M.
Source : psychologies