Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | samedi 23 septembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Société Culture Une fusion de bonheur à Ibn Zaydoune

Société > Ma vie en Algérie

Publié dimanche 26 février 2017 09:52 2892 Lectures

Le permis de conduire : des droits…et des devoirs

Imprimer

De plus en plus de jeunes femmes passent leur permis de conduire :

c’est l’un des éléments essentiels de leur autonomie, de leur indépendance…Mais le revers de la médaille, c’est qu’elles sont de plus en plus nombreuses à adopter les comportements limites des hommes au volant.

 

Etre libre, grâce à la voiture

Alors qu’il y a seulement quelques années de cela, les jeunes filles qui travaillaient économisaient pour leur trousseau de mariage avant tout, aujourd’hui la donne a changé : dorénavant c’est le permis de conduire qui est leur priorité.

Le fait qu’elles puissent aller au travail, faire des courses, visiter la famille… sans dépendre d’un homme est très positif car bien souvent le père, le frère, le mari sont trop occupés pour jouer les chauffeurs. Et puis c’est une façon de plus de prouver leur volonté d’aller toujours de l’avant et de réussir dans la vie.

Toutefois prendre le volant n’est pas un geste anodin…

 

Prendre le volant est une responsabilité

Conduire est une chose, mais conduire prudemment en est une autre.

L’Algérie est classée au 3ème rang mondial (chose rare)…des pays où les routes sont les plus dangereuses : les morts et les blessés se comptent par milliers chaque année et quelles que soient les mesures prises par les autorités pour endiguer cette situation, rien ne semble pouvoir inverser la tendance.

Les campagnes de sensibilisation aux risques encourus au volant ne semblent pas trouver d’écho au sein de la population.

La grande majorité des accidents sont dus au facteur humain : c’est une défaillance du conducteur qui induit l’accident. La vitesse, les dépassements dangereux, l’usage du téléphone, d’alcool et de drogue…ce sont ces comportements qui sont à l’origine de ces catastrophes.

Dans la très grande majorité des cas, ce sont des hommes qui sont impliqués dans ces accidents, ce qui est normal parce qu’ils restent beaucoup plus nombreux à conduire.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’un nombre croissant de femmes conductrices est impliqué dans des accidents de la route.

 

Les femmes vraiment plus prudentes au volant ?

Les femmes ont la réputation d’être plus prudentes que les hommes au volant, et c’est vrai que dans leur grande majorité elles le sont.  Elles ne veulent pas prendre de risques inconsidérés, parce qu’elles pensent aux enfants qui les attendent à la maison.

Toutefois elles sont trop nombreuses à vouloir imiter le comportement dangereux de certains hommes au volant ; certaines veulent prouver qu’elles sont aussi bonnes conductrices que leurs homologues hommes, alors elles reproduisent leurs bons, mais aussi leurs mauvais comportements au volant. La vitesse, les dépassements dangereux, le téléphone au volant…C’est notamment le fait des jeunes femmes qui conduisent depuis peu et qui n’ont pas encore de familles, mais pas seulement bien sûr.

Elles oublient qu’en prenant le volant elles ont des droits, mais aussi et surtout des devoirs.

 

Des droits et des devoirs

Le permis de conduire permet d’accéder à une plus grande autonomie, c’est une des clés de l’indépendance, c’est sûr…On se sent libre de pouvoir aller là où l’on veut, quand on veut. En cela le permis de conduire est un droit important, c’est l’un des éléments de nos libertés.

Mais le permis de conduire confère aussi des devoirs, des devoirs importants : notamment celui de respecter sa propre sécurité, et celle d’autrui.

Le code de la route n’est pas un bouquin plein de règles inutiles qui ne sont faites que pour limiter notre liberté ; le code de la route est là pour assurer notre sécurité et celle de nos concitoyens. Une voiture peut devenir un véritable engin de mort entre les mains de personnes irresponsables.

Les femmes, en conduisant, peuvent donner le bon exemple au lieu de copier le mauvais…alors faisons- le !

 

Sonya