Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | jeudi 14 décembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Mariage Tenues traditionnelles Le Karakou Algérois

Mariage > Tenues traditionnelles

Publié dimanche 13 février 2011 08:47 15311 Lectures

Couture traditionnelle : quand la mode s’en mêle !

Imprimer
Les exemples alliant habits traditionnels et haute couture contemporaine, sont de plus en plus répandus ; le défilé de mode de Samir Pain l’été dernier en est un exemple,...


... et les nombreuses initiatives de réactualisation d’un savoir-faire ancien, prouvent que les robes et autres ensembles de nos grands-mères, sont loin d’être démodés !

L’association Schams créée par l’artiste peintre algérien Rachi Koraïchi, a pour objectif de soutenir des projets liés au développement du territoire de Témacine, ville située au Sud Est algérien dans la Wilaya de Ouargla.

Un défilé de mode a été organisé au mois de novembre 2010 à Paris pour présenter des modèles créés par 21 femmes de cette région, encadrées entre autre par le créateur de l’association et l’artiste textile et professeur d’Art appliquée au Lycée Adrien Testud, Hélène Jospé.

Tout a été mis en œuvre pour conserver le caché traditionnel algérien ; par exemple, le tissu de laine utilisé pour élaborer les manteaux a été tissé dans la région de Témacine, et teint avec des teintures locales végétales.

Les manteaux ont ensuite été brodés de signes et de symboles Algériens, dans la pure tradition transmise de mères en filles dans la région. L’histoire de la ville a également été prise en considération : Témacine est connue pour la présence de la Zaouïa Tidjania et la vie spirituelle qui s’y rapporte. Cet aspect fortement empreint de soufisme a été matérialisé par la broderie de textes du poète soufi Rûmi sur des modèles de robes finalisées par les élèves d’Hélène Jospé.  

Outre l’exposition de poupées, de tentures et de manteaux, les élèves ont défilé avec leurs créations dans une scénographie mêlant jeux de lumière et musique traditionnelle.

Preuve tangible de l’intérêt international pour un savoir-faire typique de la région, et de la faisabilité d’une relation entre un savoir modernisé des techniques, et un savoir-faire ancestral des femmes de Témacine. Preuve aussi que les étagères des armoires des femmes mûres de nos familles sont loin de nous avoir transmis tous leurs secrets en matière de mode et de classe !  

Meriem.M