Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | samedi 23 septembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Mariage Robes & accessoires Coiffure/ Mariage : Comme une reine avec mon diadème

Mariage > Robes & accessoires

Publié jeudi 2 février 2017 12:30 3304 Lectures

Coiffure/ Mariage : Comme une reine avec mon diadème

Imprimer

Le jour de son mariage est vraiment le plus beau jour de sa vie pour une jeune Algérienne.

Du jour où son père a donné sa main, elle se démène pour trouver les tenues et les accessoires qui feront d’elle la plus belle des mariées. Le diadème, sorte de petite couronne, est l’un de ces accessoires qui sublimeront chacune de ses tenues.

Le diadème qui accompagne la robe de mariée
Traditionnellement quand on parle de diadème, on le visualise porté avec la robe de mariée. Il vient ceindre le chignon et retenir le voile.
Cet accessoire confère encore plus d’élégance et de majesté à une tenue qui n’en manque déjà pas.
C’est « la » tenue qui fait rêver toutes les petites filles ; et ce sera peut- être pour elles la seule occasion de leur vie où elles pourront porter un accessoire aussi exceptionnel que celui- là.


Grand classique, le chignon de mariée ne se démode pas et reste la coiffure par excellence de beaucoup de mariées. Idéal pour révéler votre cou et l'élégance de votre robe de mariée, il se décline de bien des manières et s'accorde à votre style.
N'hésitez pas à jouer sur la texturisation de votre chevelure et la hauteur de votre chignon. Laissez quelques mèches tomber sur vos yeux et sculptez-les au fer à lisser pour un chignon de princesse.


Pour un chignon graphique, lissez vos cheveux et attachez-les vers l'arrière, puis ajoutez votre diadème de mariage. Vous pouvez également adopter le chignon de côté et ajouter votre bijou au-dessus pour un effet chic et glamour. Pour un style plus bohème, adoptez un chignon coiffé décoiffé avec un diadème discret.


Mais le diadème comme la robe de mariée proviennent de la culture occidentale ; or nous avons nous aussi, en Algérie, notre propre façon de porter des couronnes.

« El tedj »
La culture vestimentaire algérienne traditionnelle est très riche et certaines tenues, particulièrement somptueuses, sont également accompagnées de diadèmes, le tedj.


Avec le karakou il est en tissu, assorti à la robe ; avec la robe constantinoise c’est un petit couvre- chef en pointe qui supporte des colliers de « djouher»…c’est somptueux !


Plus discret, ce n’est pas vraiment un diadème, il s’agit de «khit rouh »: une sorte de fin collier qui se pose sur la tête et retombe sur le front. Ce bijou donne tout de suite une note romantique à la tenue.


La robe kabyle aussi a son bijou, assez imposant, porté sur la tête : il donne un air de reine berbère à celle qui le porte.
Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas que le diadème pour sublimer une coiffure, rehaussée une tenue et faire de votre mariage un jour inoubliable.

Sonya