Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | jeudi 21 septembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Maman Petite enfance Bégaiement : un problème fréquent

Maman > Petite enfance

Publié mardi 3 janvier 2017 13:08 3052 Lectures

Les enfants : sujet préféré des femmes

Imprimer

Ceux qui ne connaissent pas bien les femmes pensent qu’elles passent leur temps à parler chiffons et beauté en sirotant un thé trop sucré et en se plaignant d’être trop grosses.

Ce sont bien sûr des clichés qui ont vécu : si les femmes sont coquettes (et elles ont bien raison de l’être), elles sont surtout préoccupées par leurs enfants, leur santé, leur éducation, leurs fréquentations.

 

Des femmes sensibles aux changements sociétaux

Les femmes, qu’elles soient mères ou pas d’ailleurs, ont bien senti les changements qui se sont opérés dans la société au sein de laquelle elles évoluent avec leur famille. Elles voient bien que la famille élargie, les voisins, l’école ne jouent plus leur rôle protecteur d’autrefois.

Les parents travaillent tous les deux, la famille nucléaire (père+mère+enfants) vit seule dans son logement ; on ne veut plus trop se mélanger aux voisins parce que l’on se croit toujours mieux que l’autre. C’est le règne du chacun pour soi et Dieu pour tous.

Les enfants quand ils quittent le foyer sont pratiquement livrés à eux- mêmes, personne ne les surveillent plus sur le chemin de l’école ; on ne sait pas non plus ce que font les plus grands quand ils quittent le lycée, qui ils fréquentent…

 

Le besoin d’apprendre, d’échanger, de se rassurer

Alors les femmes, quand elles se rencontrent, ont besoin de parler de tout cela.

Certaines ont besoin de conseils parce qu’elles sont désemparées face à un bébé qui pleure sans cesse, parce qu’il fait ses dents, ou parce qu’il a dépassé un an et qu’il ne marche toujours pas. Autrefois c’étaient les belles- mères qui transmettaient ce savoir ; aujourd’hui la belle- fille vit seule et elle doit bien se débrouiller pour trouver des réponses à ces questions.

D’autres veulent savoir quelle est la meilleure école pour leur enfant, c'est-à-dire celle où le personnel éducatif prend le plus à cœur son travail.

D’autres enfin sont inquiètes face aux nouvelles technologies qui ont envahi leur quotidien et accaparent leurs chères têtes blondes.

 

Et la futilité dans tout cela ?

Elle est toujours là bien heureusement ! Les femmes aiment toujours parler des vêtements à la mode, du prix de l’or qui monte qui monte, et même de la dernière vidéo qui fait parler d’elle sur youtube ! (oui oui)

Elles sont aussi à l’affut des derniers ragots sur les voisines et les cousines, sur celles qui se sont fiancées et celles qui attendent encore leur tour. Les femmes seront toujours les femmes, ces êtres forts et futiles à la fois qui font face au monde tel qu’il est et tel qu’il devient, quoi qu’il arrive.

Sonya