Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | jeudi 14 décembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Déco Jardin & balcon Les bons gestes pour soigner mon jardin au printemps

Déco > Jardin & balcon

Publié mardi 17 décembre 2013 09:47 1232 Lectures

Entretenir ses plantes d’intérieur

Imprimer

Avoir une plante d’intérieur, c’est chouette et ça met une touche verdoyante dans la maison. Mais l’entretenir, c’est aussi du travail ! Si vous négligez leur entretien (souvent minime mais nécessaire), elles seront vite abîmées et finiront par mourir. Voici donc quelques conseils et astuces pour bien entretenir vos plantes d’intérieur.


La lumière

Elle est une source indispensable à leur survie. Pensez donc à installer vos plantes d’intérieur à des endroits stratégiques, c’est à dire, près d’endroits bien éclairés, près des fenêtres par exemple (évitez de coller vos plantes aux fenêtres et laissez une distance entre ces deux-là, car le plein-soleil risquerait de brûler vos plantes, protégez-les par précaution). En hiver, vous pouvez vous permettre de rapprocher vos plantes des fenêtres (environ 1M50) pour plus de luminosité.

En cas de manque de lumière : les tiges de la plante s’allongent énormément et le feuillage tend à jaunir.

La poussière sur les feuilles : nettoyez régulièrement les feuilles de vos plantes car la poussière fait écran pour la lumière, ce phénomène l’empêche de croître normalement.


La température, les saisons et vos plantes

Même si toutes les plantes d’intérieur tiennent la température de nos intérieurs, un excès de chauffage peut rapidement les dessécher. Il faut donc éviter de les placer près des radiateurs ou des cheminées. Une température idéale le jour est 20°C. Les plantes apprécient (selon les variétés, mais une grande majorité) les températures qui avoisinent les 15/16°C la nuit. Les variations de température (quelques degrés) sont donc leur dada. L’idéal est d’avoir un chauffage équipé d’un thermostat régulateur afin de régler les températures. Évitez également les courants d’air qui gênent vos plantes et provoquent un choc thermique fatal.

L’été, vous pouvez placer vos plantes sur le balcon ou dans le jardin. Évitez de sortir les espèces de petite taille ou les plantes vraiment fragiles.
L’humidité de l’air

Toutes les plantes d’intérieur (ou presque) ont besoin de 70 à 90% d’humidité, phénomène qu’il est impossible à obtenir en appartement. La meilleur solution consister à placer un humidificateur près des plantes. Vous pouvez également placer les pots dans des bacs remplis de billes d’argile et d’eau. En s’évaporant, l’eau créera une atmosphère humide près de la plante. S’il fait trop chaud (+ de 20°C), utilisez un brumisateur et pulvérisez régulièrement les feuilles.

En cas de gros manque d’humidité, quand l’air est très sec, le feuillage jaunit et tombe. Les bords des feuilles se nécrosent (meurent), et la croissance ralentie. Brumisez alors abondamment avec de l’eau en insistant sur le revers du feuillage.


Quand et comment les arroser ?

Pour arroser vos plantes d’intérieur, il n’y a pas de règle à suivre. L’arrosage des plantes d’intérieur varie selon l’humidité ambiante, la température.

Il faut privilégier les pots en terre cuite plutôt que ceux en plastique car ils laissent les racines respirer et permettent d’espacer vos arrosages (la terre cuite doit sécher entre chaque arrosage).

Il ne faut pas trop arroser car une plante survit mieux à un manque d’eau qu’à un excès. Environ une fois toutes les deux semaines suffit pour les plantes ligneuses (possédant des tiges dures ou des troncs) et une fois par semaine pour les autres espèces.

Attendez que la surface de la terre sèche avant d’arroser. Utilisez de l’eau non calcaire et une heure après chaque arrosage, videz l’eau en trop (qui se trouve dans la soucoupe). Vous pouvez également drainer en disposant des billes d’argile, des cailloux ou encore une fine couche de sable au fond du pot.

En cas d’excès ou de manque d’eau, la plante se flétrit et jaunit. En cas de manque d’eau, arrosez en pluie fine le feuillage (bassinez) ou pulvérisez d’eau la plante. En cas d’excès d’eau, laissez sécher la terre et rempotez.


Et aussi…

Contre les insectes : si vous apercevez (ou non) des insectes dans votre plante ou sur la terre, déposez dans le pot une rondelle de pomme de terre. En effet celle-ci aura pour but d’attirer les insectes qui se seraient aventurer dans la plante. Une autre solution consiste à piquer des allumettes dans la terre, la tête en bas : le soufre qui se dégagera permettra d’éliminer les intrus indésirables. (Merci PetitGesteVert)

L’engrais : vous pouvez réaliser des apports en engrais tous les 15 jours pendant la période de croissance, entre mars et septembre. Ne dépassez jamais les doses inscrites sur les boites.

Le rempotage : rempotez vos plantes quand les racines deviennent trop imposantes, quand la croissance est ralentie ou quand elles fleurissent trop peu. Choisissez un pot dont le diamètre soit supérieur de 2 ou 3 cm à celui de l’ancien. Le rempotage doit être effectué de préférence à la fin de l’hiver, avant le démarrage de la végétation. Voir notre article sur le rempotage des plantes

La taille : coupez simplement les branches mortes, les feuilles abîmées, les rameaux chétifs et les fleurs fanées à l’aide d’un sécateur.

Le tuteurage : sur les plantes à grand développement, placez un tuteur ou un treillis pour soutenir et diriger la ramure.