Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | mercredi 22 novembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Cuisine cuisine + Mettez du piment dans votre assiette !

cuisine +

Publié mercredi 10 août 2016 11:45 3224 Lectures

Mettez du piment dans votre assiette !

Imprimer

 

L’été est la saison par excellence du piment. Vert, rouge, il apporte un peu (et même beaucoup) de piquant dans nos plats préférés.

Mais est- il bon pour nous de consommer cet aliment qui brûle parfois nos papilles jusqu’aux larmes ? Voici quelques éléments de réponse !

Un aliment mésestimé


On pense souvent- et nous allons le voir à tort- qu’un aliment qui pique est forcément mauvais pour notre santé. D’ailleurs on ne peut contredire le fait que manger trop piquant peut causer des douleurs gastriques chez une personne qui n’est pas habituée.
Mais une consommation raisonnable de piment est en réalité tout à fait bénéfique pour notre santé, car le piment est un concentré de vitamines capables de booster notre organisme.

Le piment, un concentré d’énergie


-anti-oxydant : il ralentit le processus de vieillissement de nos cellules et protège de certaines maladies comme le cancer.
-contient de la vitamine E. Certaines variétés de piment fort sont source d’alpha-tocophérol, une forme de la vitamine E. Cette molécule pourrait en outre jouer un rôle dans la prévention de certains cancers, des maladies cardiovasculaires et de la maladie d’Alzheimer.
-contient de la vitamine C, qui contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. Elle protège en outre des infections, accélère la cicatrisation et favorise l’absorption du fer…
-contient de la vitamine B6. Elle contribue à la fabrication des globules rouges, en leur permettant de transporter davantage d’oxygène. Elle renforce également le système immunitaire.

Tout cela, sans compter les résultats d’une récente étude qui dévoile que la capsaïcine contenue dans le piment serait un véritable brûleur de graisses, qui transformerait le mauvais cholestérol en bon cholestérol.

Vous n’avez donc plus de bonne raison de ne pas consommer de piment, et si la sensation de brûlure sur la langue continue à vous rebuter, sachez que vous pouvez l’apaiser en mangeant tout simplement un morceau de fromage ou en avalant une cuillère à soupe d’huile d’olive. En effet la capsaicine responsable du piquant n’aime pas les graisses, comme nous !

Sonya