Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | mardi 21 novembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Couple Vie de couple Facebook, une nouvelle source de séparation

Couple > Vie de couple

Publié lundi 3 janvier 2011 17:46 6782 Lectures

Facebook, une nouvelle source de séparation

Imprimer
Il engendre jalousie et doute au sein des couples algériens
Facebook, ce fameux site qui fait aujourd’hui partie du quotidien de nombreux Algériens, —qui sont, plus précisément, plus de 1,5 million inscrits, selon les derniers chiffres avancés par les administrateurs de ce site— et qui fait parfois le bonheur des Algériens, fait hélas aussi ruiner les couples.

Tout comme l’histoire de sa création, pleine de conflits et de trahisons, —comme le raconte le long-métrage de David Fincher qui raconte les premières années du site, créé en 2004, sur le campus de Harvard, dans lequel Jesse Eisenberg incarne le rôle de Mark Zuckerberg, P-DG de Facebook et qui a été projeté pour la première fois le 31 décembre 2010 à Alger, le site favori des Algériens exacerbe la jalousie et parfois même la haine entre des amis et mène même des couples à la séparation. Riche de ses 250 millions d’utilisateurs à travers le monde, le réseau social Facebook n’est pas toujours bénéfique en ce qui concerne... les relations sociales. Et surtout celles entre conjoints ! En effet, il peut même se révéler dangereux pour leur stabilité.

Un commentaire mal placé dans son mur, une invitation d’un(e) ex, une demande en mariage, une quelconque application à venir, relation amoureuse, trop d’amis (hommes ou femmes) dans la liste d’un (e) partenaire plutôt possessif(ve), tout cela ne fait qu’augmenter la jalousie et parfois même mène carrément à la rupture.
Selon une étude menée par des étudiants de l’université de Guelph au Canada intéressé par le sujet, on peut nettement constater à quel point le temps passé à épier l’activité de son conjoint sur Facebook augmente la jalousie et la suspicion. Et cette escalade peut aller très vite ! «Ainsi, chaque fait pouvant être mal interprété (photos tagués, nouveau contact, commentaire, un ou une ex dans les ami(e)s etc.) peut détériorer la vie de couple et peut même provoquer la rupture. Car en plus, 80 % des participant(e)s à l’étude ont révélé avoir un(e) ou plusieurs ex dans leur liste d’amis. Nouvelle arme pour épier son compagnon ou sa compagne, Facebook peut donc vite se révéler être un cercle vicieux.» Dernier enseignement que nous apporte cette étude canadienne : «Les jeunes femmes passent plus de temps que les garçons à surveiller leur partenaire sur Facebook. De ce fait, elles développent un sentiment de jalousie plus fort que les hommes.»

La majorité des personnes interrogées sur ce sujet chez nous ont confirmé que Facebook, qui ouvre grande la porte, avouant-le, devant la communication et le relationnel, fait entrer, en contre- partie, les personnes en conflits parfois très sérieux !! «J’ai dû rompre avec ma fiancée, parce que j’ai trouvé plusieurs messages et commentaires sur son mur de la part de son ex, chose qui ma mis hors de moi», avoue un jeune Algérois. Les Facebookers algériens sont aujourd’hui face à une technologie aussi maléfique que bénéfique. «Mon couple a été ruiné à cause d’une connerie publiée sur mon mur de Facebook dont je n’étais pas l’auteur», nous affirme un jeune homme.

Les histoires sont encore multiples sur ce mur magique où nombreuses personnes contrôlent rarement leurs publications. «Je me suis retrouvé un jour inscrit sur un site malsain suite à une confirmation d’une invitation sur Msn, et par malchance, toute nouveauté sur ce maudit site était automatiquement publiée sur mon mur de Facebook, ce qui a gravement dérangé mon partenaire avec lequel je me suis séparée à cause d’une gaffe que je n’ai pourtant pas commise», nous a raconté Marwa, étudiante à l’université d’Alger. La réapparition d’un (e) ex dans la vie sociale (virtuelle) du Facebooker algérien est aussi l’une de ces causes qui mettent fin à de nombreuses relations. «J’ai failli perdre mon couple à cause de l’apparition de mon ex dans ma liste d’amis malgré que ce n’est pas moi qui l’ai ajoutée, mais il m’a envoyé une invitation d’ajout à la liste d’amis comme je figurai dans la liste d’un ami commun à nous deux. Cette personne commentait toutes mes publications, mes liens et mes activités sur le site, notamment ma situation amoureuse, chose qui a mis en rage mon fiancé qui sans demander d’explications a failli mettre fin à notre relation», raconte Amina. Ces épreuves font aujourd’hui réagir tout le monde puisque les internautes et les Facebookers, notamment algériens, créent aujourd’hui de plus en plus des groupes pour dénoncer les comportements malsains dans le site menant à la ruine d’un couple. Il est temps peut-être d’augmenter les mesures de confidentialité !!