Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | mardi 21 novembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Couple Sexualité Sexualité : faut-il en parler avec les enfants ?

Couple > Sexualité

Publié dimanche 20 novembre 2016 10:23 3348 Lectures

Sexualité : faut-il en parler avec les enfants ?

Imprimer

Sujet tabou pour nombre d’entre-nous, la sexualité est, de ce fait, un sujet difficile à aborder, notamment avec les enfants.


Les enfants sont curieux de nature et de cette curiosité découlent toutes sortes de questions, y compris de l’ordre du sexuel. Les parents sont souvent gênés quand leur petit bout leur demande comment on fait les bébés ou s’interroge de la différence anatomique entre lui et sa petite sœur ?


Force est de constater qu’élaguer la question n’est pas toujours évident, les petits exigeant toujours une explication. Que faire dans ces cas ? Faire la sourde oreille ou entreprendre leur éducation sexuelle ? Là est toute la question.


A quel âge en parler ?
De nombreux psychologues conseillent de n’en parler que lorsque l’enfant aborde lui-même le sujet. Ils indiquent que c’est vers l’âge de 3 ans que l’enfant commence à s’interroger sur les différences anatomiques entre garçons et filles. Un an plus tard, il s’interroge sur la façon de concevoir les bébés puis, vers 8 ou 9 ans, sur les relations sexuelles, elles-mêmes, quand il surprend une scène à la télé par exemple ou très rarement ses parents. Les psychologues ou psycho-pédagogues préconisent, dans ces cas là de créer, d’abord, un climat de confiance qui lui fasse expliquer que le sujet n’est pas tabou et de trouver ensuite les mots justes pour expliquer les choses.


Etre à deux pour en parler ?
Il n’est pas nécessaire d’être à deux pour aborder la question de la sexualité, c’est plutôt à l’enfant de choisir et il le fait généralement avec le parent du même sexe que lui. L’essentiel est de se montrer disposé à lui donner les explications qu’il souhaite, tout en évitant d’aller dans le détail. Il faut simplifier la chose à ses yeux et ne pas en faire un sujet tabou.
Ainsi, expliquez-lui simplement que, lorsqu’un papa et une maman s’aiment très fort, le papa dépose une petite graine dans le ventre de la maman et que, si cette graine se mélange avec la petite graine (ou l’œuf) de la maman, cela fait un bébé.


Choisir les mots qu’il faut
Au moment venu, tenez-vous-en à ses questions et n’en dites pas plus que ce qu’il est prêt à entendre. Faites-le d’abord parler un peu avant de répondre. Evaluez ce qu’il sait déjà pour ajuster ensuite l’information à lui donner. Veillez à ce que vos réponses soient aussi simples et courtes que ses questions. S’il veut en savoir davantage, il vous posera une autre question. S’il veut encore plus de détail, vous pourrez toujours lui dire qu’il y a des choses qu’il comprendra mieux lorsqu’il sera plus grand.


Prévenir les abus sexuels
Ces dernières années, l’Algérie a connu de nombreux cas de kidnapping et de viol d’enfants. Même au sein de leurs familles, beaucoup d’enfants ont subi ou subissent en silence des abus sexuels. Afin de prévenir ce genre d’ acte répréhensible, il est important d’en parler avec son enfant. Donnez-lui des informations claires et des consignes à respecter. Une fois cela fait, ne revenez pas souvent sur le sujet car si vous dramatisez trop, il pourrait être amené à se taire si quelque chose se produisait pour ne pas vous bouleverser ou pire, il pourrait développer une absence totale de confiance en les autres.


Il est donc important de ne pas enfermer ses enfants dans une bulle, en pensant les protéger et préserver leur innocence car, à moins de les faire vivre en ermites, ils découvriront bien malgré nous certaines choses. Alors il est préférable que ce soient nous qui orientions leurs idées plutôt que des tierces personnes.


Kamir B.