Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | mardi 21 novembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Couple Sexualité Sexualité : faut-il en parler avec les enfants ?

Couple > Sexualité

Publié jeudi 6 octobre 2016 15:39 3495 Lectures

Jeunes mariées : la difficile découverte du sexe

Imprimer

Les jeunes Algériennes font (dans leur grande majorité) la découverte du sexe avec le mariage. Et cette découverte n’est pas toujours agréable, loin de là.

 

L’absence d’éducation sexuelle
Jusqu’au jour du mariage, le sexe est un tabou complet dans les familles, même entre la mère et sa fille, même les plus proches. La mère ne veut pas inciter sa fille à faire « quelque chose de mal » et même, c’est son rôle de l’en empêcher, de la garder « intacte », « pure » pour son mari.


Alors il n’y a évidemment pas d’éducation sexuelle, aucune explication sur ce qui se passe entre un homme et une femme dans le lit conjugal. Il y a bien les films pornos, mais c’est tellement effrayant.
Quand arrive le jour de passer à la casserole, c’est l’enfer !

Des filles apeurées, des hommes impatients
On l’aura compris, les filles sont mortes de peur à l’idée d’être touchées par un homme ; et les hommes aussi ont peur, mais dans leur cas c’est mêlé à de l’impatience. De pouvoir enfin faire « tout ce qu’ils veulent » à « leur » femme.


Et les jeunes femmes à peine mariées, sont obligées d’accomplir leur devoir quotidiennement, voir plusieurs fois par jour, et de supporter les assauts d’hommes qui s’y prennent comme un pied.

Conseils aux mamans
Il faut expliquer à vos filles ce qui les attend dans le lit conjugal : leur dire si c’est douloureux, comment l’homme va si prendre « en théorie »…Il faut surmonter votre honte pour expliquer et surtout protéger votre enfant.

Quant aux hommes
Il faut vous mettre à la place de votre femme une seconde si c’est possible et comprendre que les relations physiques peuvent la rebuter, la dégoûter même. Et il ne faudra pas lui en vouloir, parce que c’est le résultat de son éducation ; et c’est ce que vous attendez d’elle après tout.

Sonya