Découvrir algerielle en version

Algérielle en Arabe

Algérielle en Arabe | jeudi 21 septembre 2017

Pas encore membre d'algérielle ? |
Connexion
Accueil Couple Coaching amoureux Quand l’amour n’est pas réciproque

Couple > Coaching amoureux

Publié dimanche 22 mai 2016 11:07 2437 Lectures

Il veut toujours avoir raison ; techniques pour contourner sa mauvaise foie

Imprimer

Il n’y a rien de plus irritant qu’une personne qui ne veut pas reconnaître qu’elle a tort ; et c’est encore pire quand cette personne n’est rien de moins que votre compagnon dans la vie. Alors Algérielle.com va vous donner quelques techniques pour supporter cette situation.

 

1-L’homme de la maison
-Nos hommes ne sont pas très habitués à ce qu’on leur dise « non ». Leur mère, leurs sœurs, leurs tantes…se mettent toujours en quatre pour se plier à leurs exigences et à leurs caprices.
La famille (surtout les femmes) leur donne raison même s’ils ont tort ; malgré l’émancipation grandissante de la femme algérienne, les hommes (petits ou grands) sont toujours mis sur un piédestal, parce qu’ils seraient l’avenir de la famille et sa fierté.
-Alors quand ils se marient, la femme qui entre dans la famille ne peut rien faire d’autre que de suivre le mouvement, sous peine d’être taxée d’irrespectueuse.
L’homme y trouve évidemment tout à fait son compte, au contraire de son épouse qui est obligée de subir et de se taire…sauf celles qui ont trouvé la parade. Tant pis pour eux, ils l’ont bien cherché !

2-Techniques pour reprendre le pouvoir
-Il y a un adage bien connu qui dit « derrière chaque grand homme il y a une femme » ; et en Algérie ce n’est pas peu dire.
-Il n’est pas question pour nous Algériennes de nous écraser sans rien dire. Alors ces plus malines d’entre nous (presque toutes donc) ont développé des techniques pour réussir à avoir gain de cause.
Fatiha, jeune femme déterminée de 19 ans, nous raconte : « Il refusait d’admettre ses erreurs, surtout en présence de ses parents ou de tout autre membre de la famille ; bien au contraire il me rabaissait. Alors je faisais la grève du sexe (oui oui) jusqu’à ce qu’il admette son erreur. Cela pouvait durer jusqu’à 10 jours, il en devenait fou. Cela l’a obligé à y penser à deux fois avant de me contredire dans le seul but de se faire mousser devant sa famille. Aujourd’hui nous sommes tous deux plus posés et nous faisons preuve de plus de respect mutuel, mais c’est difficile pour une jeune femme de se trouver mariée à un homme qui a encore des manières d’enfant gâté.

Rekkia quant à elle a une technique toute différente : « Moi j’attends que l’orage passe, parce qu’il est très entêté parfois. Une fois qu’il est calmé, je réfute ses allégations les unes après les autres, calmement mais sûrement. Je lui montre en quoi mon point de vue peut tout autant se défendre que le sien (voir plus).
Alors (parce qu’au fond il m’aime) il arrive à admettre son entêtement, pas toujours mais globalement il y a tout de même de l’amélioration.

3-Les femmes ont leurs propres « armes »
Nous sommes loin d’être de pauvres petites choses sans défense : chaque homme a sa faille, il suffit de la trouver.
Il y a ceux qui s’emportent facilement, il y a ceux qui ne supportent pas d’être mis en cause devant leur famille, il y a ceux qui complexent systématiquement et qui pensent que vous voulez prendre le dessus sur eux parce que vous avez un niveau d’études plus élevé…
Quand vous aurez cerné son point faible, faites preuve de diplomatie et évitez de vous trouvez dans la situation où il se sentira attaqué ou rabaissé. Au bout du compte vous arriverez à trouver un terrain d’entente parce que vous tenez l’un à l’autre.
-Pour ceux qui s’entêtent dans leur mauvaise foie (il y en a malheureusement), prenez votre mal en patience, non sans lui avoir dit combien son comportement vous fais souffrir et vous atteint dans votre amour- propre, dans votre amour tout court.

Sonya